La doctrine de Christ

L’ETAT PRESENT DU  MINISTERE DE FRERE BRANHAM

No4

6 Mars 2022

Pasteur Levi Ruculira

 

● 1 L’état présent du ministère de frère Branham c’est un sermon adressé particulièrement aux ministres de l’évangile, dans le but de les aider à comprendre les étapes du ministère de frère Branham que  le Seigneur lui avait donné et de les affermir dans la foi.

Cette étude les aidera à  comprendre la commission que Dieu avait donné a frère Branham, et comment il l’avait bien accomplis.

Voir notre étude sur L’ETAT PRESENT DU  MINISTERE DE FRERE BRANHAM  No1 20 Février 2022

Cette étude les aidera également à répondre aux questions : Pourquoi les gens laissent-ils le message que Dieu avait confié a Frère Branham?,

Pourquoi il ya plusieurs départ dans le message ?

Pourquoi les gens  disent il -toutes  ces choses sur la personnalité et le ministère de frère Branham?

Pourquoi ces dénominations sont-elles unies pour combattre le message? Voir notre étude sur L’ETAT PRESENT DU  MINISTERE DE FRERE BRANHAM  No1 20 Février 2022

Dans notre deuxième partie de l’étude  L’ETAT PRESENT DU  MINISTERE DE FRERE BRANHAM  Nous avons montré ou frère Branham prédit son départ en utilisant les mêmes paroles que Paul avait utilisé.

Et avant son départ, Il nous confirme avoir combattu le bon combat, et avoir bien achevé sa course, et bien  gardé la foi.

La couronne de justice lui est réservé; le Seigneur, le juste juge, le lui donnera dans ce jour-là, et non seulement à lui, mais encore à tous ceux qui auront aimé son avènement.

Nous avons montré aussi  ou Il prédit, le temps d’être abandonner, pas seulement lui mais a chaque homme, chaque saint, chaque vrai serviteur de Dieu qui restera avec la Parole, il sera rejeter  par les organisations ecclésiastique.

Nous avons aussi montré ou il nous demande de  Rester fidèles à la Parole, pour  gagner.

Et dans notre troisième partie de l’étude  L’ETAT PRESENT DU  MINISTERE DE FRERE BRANHAM  Nous avons lit ou le prophète nous montrer les exemples dans la Bible, de la Genèse a l’Apocalypse, ou chaque homme, chaque saint, chaque prophète, chaque vrai serviteur de Dieu qui restait avec la Parole était abandonné par l’organisation ecclésiastique et était rejeté

Et dans notre quatrième partie de l’étude  L’ETAT PRESENT DU  MINISTERE DE FRERE BRANHAM  Nous allons lire le prophète nous dire que : lorsqu’un homme est resté fidèle à la Parole et que tous l’ont abandonné, Dieu intervient pour défendre cette personne et couronner son ministère.

L’ETAT PRESENT DE MON MINISTERE     JEFFERSONVILLE IN USA    Sam 08.09.62

94.    Maintenant, voici la chose à laquelle je veux m’appliquer un peu pendant quelques instants. Maintenant, c’est généralement dans un tel moment, lorsqu’un homme est resté fidèle à la Parole et que tous l’ont abandonné, que Dieu intervient pour défendre cette personne et couronner son ministère. C’est vrai. Quelle consolation! Une consolation est bâtie sur la promesse de la Parole de Dieu. Peu importe ce que le monde dit, ce que le monde fait, ça, ce ne sont pas nos espoirs; ils ne reposent pas sur ce que le monde fait.

95.    Je pense à un cantique vraiment joli. J’aimerais pouvoir le chanter. J’ai toujours voulu chanter. Voyez-vous? «Ceux qui s’attendent à l’Eternel renouvelleront leur force, ils s’élèveront avec des ailes comme des aigles, ils courront mais ne se fatigueront pas, ils marcheront mais ne se lasseront pas; apprends-moi, Seigneur, à attendre. Apprends-moi, Seigneur, à attendre à genoux.» J’aime cela. «Et au temps que tu trouves convenable, Tu répondras à ma supplication; apprends-moi à ne pas m’appuyer sur ce que font les autres, mais à simplement attendre en prière une réponse venant de Toi.» C’est cela, voilà le serviteur fidèle qui attend le tour de son Maître, sachant ceci que les Ecritures ne peuvent faillir, indépendamment de ce qui se passe. L’Ecriture doit demeurer véridique. C’est généralement dans des moments comme celui-ci, que Dieu intervient pour les aider.

●2 Couronnement du ministère de JESUS.

 

L’ETAT PRESENT DE MON MINISTERE     JEFFERSONVILLE IN USA    Sam 08.09.62

111.  «Dans cette heure sombre, au milieu des rochers qui se fendent et des cieux qui s’obscurcissent», dit le poète, «Mon Sauveur pencha la tête et mourut; le voile qui s’est déchiré a révélé le chemin vers les joies célestes et le jour sans fin.» Il a dû faire cela pour ouvrir un chemin pour nous. C’est vrai. Mais qu’est-ce que Dieu a fait? Il était fidèle à la Parole et Il a accepté volontiers la Croix. Mais est-ce que c’était la fin de Son ministère? Est-ce que Son ministère était au bout du rouleau? Dieu l’a couronné de la plus glorieuse couronne dont on puisse jamais être couronné. Il l’a couronné le matin de Pâques, le jour de la résurrection. Il a couronné le ministère de notre Seigneur Jésus. Il est ressuscité des morts et Il est vivant à jamais. Il n’était pas au bout du rouleau parce que tous les hommes L’avaient abandonné, Il était couronné! Oui, monsieur. Oui, monsieur. Il était couronné parce qu’Il était–Il a été abandonné et Dieu devait le faire quand Il L’a ressuscité des morts.

●3Couronnement du ministère d’Elie.

L’ETAT PRESENT DE MON MINISTERE     JEFFERSONVILLE IN USA    112.     C’était pareil avec Elie. Nous avons parlé de lui il y a quelques instants. Elie, ce pauvre vieux prophète brisé, couché là-bas dans le désert, qui devait être nourri par ce que les oiseaux lui apportaient. Et son petit corps maigre, à la peau brune, se redressa, une petite fiole d’huile pendant sur son côté, sa longue barbe, et la tête probablement chauve, et basané, marchant en boitant avec un bâton comme ceci, mais là-dessous, dans ce vieux petit coeur, battait l’Esprit de Dieu. Quand Dieu a vu que son pauvre petit serviteur fatigué allait vers la fin, quand tout le monde l’avait abandonné, et tout le reste, est-ce qu’Il l’a laissé tomber? Il a envoyé un char, Il a pris Son serviteur fatigué. «Tu ne devras même pas marcher comme Enoch, Je te ramène simplement à la maison dans un char.» C’est juste. Il a couronné son ministère en le faisant rentrer à la maison en char. Ce n’est pas si mal, vous savez! Oui. Oui, il n’a pas dû marcher pour rentrer à la maison, Dieu a simplement envoyé un char et Il l’a emporté parce qu’il était fatigué. J’aime cela! Amen! Pauvre vieux petit serviteur fatigué, Il l’a pris et Il l’a ramené à la Maison.

●4 Couronnement du ministère de Daniel

L’ETAT PRESENT DE MON MINISTERE     JEFFERSONVILLE IN USA    Sam 08.09.62

113.  Et juste au moment où Daniel demeurait si fidèle à Dieu, qu’il est entré dans... ils ont dit : «Cet homme, vous savez, dans le temps, c’était un grand homme ici dans ce royaume. Il a dit toutes sortes des choses. Et il a fait entrer les devins et leur a appris des choses.» Ils ont parlé des Médo-Perses, et ce qu’il avait fait. Mais sous le règne de Darius, c’était Daniel qui resta fidèle à Dieu. C’était Daniel qui resta avec la Parole de Dieu et qui ne voulut pas se joindre à quelque chose d’autre. Et on disait : «Eh bien, son ministère est au bout du rouleau, parce que je l’ai vu dans le journal local, il va être jeté dans la fosse aux lions dans quelques jours.» Il devait aller à la prison fédérale ou quelques chose comme ça, voyez-vous. «Et nous allons le jeter dans la fosse aux lions.» Mais qu’est-ce que Dieu a fait? Dieu a scellé Son ministère par un changement du coeur du roi, de manière que celui-ci publie en toute langue, pour chaque peuple autour du monde, que chaque homme devait craindre le Dieu de Daniel, parce qu’Il était un Dieu qui pouvait délivrer. Amen!

114.  Alors, vous voyez, c’est à l’heure où les gens abandonnent un homme, le serviteur de Dieu qui reste fidèle à la Parole, que Dieu scelle son ministère par une période de couronnement.

●5 Couronnement du ministère de trois enfants hébreux

L’ETAT PRESENT DE MON MINISTERE     JEFFERSONVILLE IN USA    115.     Oui, c’étaient les enfants hébreux qui, sous le règne de Nebucadnetsar, avaient refusé de s’incliner devant la statue. Ils étaient restés fidèles à Dieu, parce que la Parole de Dieu disait : «Ne vous prosternez devant aucune statue pour l’adorer.» Ils restaient fidèles à la Parole. Et c’était dans le journal local, dans les nouvelles, tout était raconté à ce sujet, sous quelque forme que ce soit à cette époque. Ils avaient des façons de répandre les nouvelles. Pas dans le journal local, bien sûr je le dis seulement pour que vous en ayez une idée. Mais il était ainsi publié qu’ils allaient les brûler dans la fournaise ardente chauffée sept fois plus. Car des jours avant cela, ils ont jeté dedans tous les matériaux pour que la fournaise soit plus chaude, elle était sept fois plus chaude, sept fois chauffée. Eh bien, cela vous consumerait à une distance de cent mètres. Mais eux sont allés tout droit dans la fournaise ardente, et ils en sont sortis directement sans même une simple odeur de brûlure sur eux. Et Nebucadnetsar a dit : «Tout homme qui n’adore pas ce Dieu, que ses enfants et lui-même soient tués, sa maison brûlée et changée en un tas de fumier.» C’est vrai. Voyez-vous? Il... Ils avaient un réveil universel parce qu’ils étaient fidèles à la Parole. C’est ce qui est arrivé. Oui, monsieur. Restez fidèles à la Parole, oui, et vous y gagnerez toujours merveilleusement.

●6 Couronnement du ministère de Jacob

L’ETAT PRESENT DE MON MINISTERE     JEFFERSONVILLE IN USA    Sam 08.09.62

116.  Jacob, nous avons parlé de lui il y a un petit moment. J’ai écrit son nom ici. Le voici, un petit lâche, mais il se maintenait en place. Il avait peur d’Esaü là-bas. Oh! la la! Oh! la la! Et il savait qu’il était loin de Dieu. Il s’était éloigné de Dieu pendant toutes ces années, mais il a toujours essayé de rester fidèle à cette Parole. Et voici que Dieu l’appelait et lui disait de rentrer à la maison. Le voici juste à son poste de devoir et voici Esaü avec une armée. Ce fut à ce moment que son nom a été changé de Jacob «supplanteur, véreux», en Jacob... «un prince devant Dieu». Quand il est sorti le lendemain matin, avec son ministère couronné, il est allé directement à la rencontre d’Esaü, et il ne voulait pas d’aide de sa part. Amen! Fidèle à la Parole. C’est la façon de Dieu de faire les choses, n’est-ce pas? Il–Il fait les choses à Sa façon à Lui. Très bien.

●7 Couronnement du ministère de branham

117.  Beaucoup de mes frères ont beaucoup de popularité aujourd’hui parmi leurs frères confessionnels. Vous prononcez seulement un nom, mon ami, et c’est comme un feu, partout, c’est vrai, lorsque vous prononcez le nom de cette personne. Et, après tout, quand le Seigneur m’a parlé là-bas près du fleuve ce jour-là, ça a été le fer de lance de ce réveil autour du monde, c’est de là que vient chacun de ces grands évangélistes.

118.  Ils sont retournés tout droit auprès de leurs frères, voyez-vous, ces dénominations d’où ils étaient sortis. Ils viennent ici, tiennent une réunion, se mélangent aux dénominations, et ils y retournent aussitôt à nouveau. Ils reçoivent beaucoup d’honneurs, ils ont de grands noms à la radio, dans les journaux, et tout. Tous disent du bien d’eux.

119.  Mais tous les hommes m’ont abandonné parce que j’ai pris la vraie Parole et que cette Parole... Je suis resté exactement avec ce qu’Il m’a dit, j’ai prêché la Parole, pas une philosophie confessionnelle. «Prêche la Parole!», c’était ça, ma commission, «Reste avec la Parole.» Et, frères, vous qui écoutez ceci sur les bandes, j’étais un grand homme quand je suis venu parmi vous, guérissant simplement les malades, parlant des visions et montrant des choses. Mais quand j’en suis arrivé à vous dire la vérité au sujet de la Parole, pourquoi m’avez-vous tourné le dos? Est-ce que vous vous rendez compte que cela accomplit exactement ce que l’Ecriture a dit? Oui, voilà ce que cela fait. Maintenant je peux à peine entrer quelque part.

120.  Des lettres arrivent tout le temps. Il y en a une qui est arrivée l’autre jour, disant : «Frère Branham, j’avais une très grande confiance en vous, mais je vous ai entendu dire qu’une certaine dénomination à laquelle j’appartiens rétrogradait.» Elle disait : «Je n’ai plus du tout confiance en vous à partir de maintenant, dit-elle. Il y avait à peu près vingt-cinq frères de ma dénomination présents dans une de vos réunions, dit-elle, nous nous sommes–sommes simplement levés et nous sommes partis quand vous avez dit cela.»

121.  Eh bien, tous les hommes m’ont abandonné, mais il y a une chose, Il est resté avec moi...? ... Je ne suis pas, je n’ai pas été désobéissant à la vision céleste qui est arrivée là-bas sur le fleuve. J’y suis resté fidèle. Lui m’est resté fidèle. J’ai confiance en Lui qu’un jour, je ne sais pas quand, mon ministère sera couronné. Je resterai simplement aussi fidèle que possible. Je ne sais pas ce que ça sera, je ne sais pas quand ça aura lieu. Et je... Mais quand Il sera prêt, je le serai aussi. Maintenant, faites bien attention. J’espère qu’Il couronnera mon ministère avec ceci : qu’Il me laisse prendre les vêtements de la Parole pour vêtir Son épouse du vêtement de la Parole, et cela pour Sa justice. J’espère qu’Il me couronnera et que je pourrai dire en ce jour-là, me tenant là : «Voici l’Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde.»

122.  Il y a tant de collines à gravir. La tension... Parfois cela devient difficile, mais Celui Qui indique le chemin sait simplement ce qui est mieux. Il sait ce qui est mieux. «Les peines du chemin ne sembleront rien du tout, lorsque nous arriverons au bout de la route.» Allons à la recherche de cette empreinte de pas sanglante. Rappelez-vous simplement mes amis que «les sables ont été lavés dans l’empreinte de pas de cet Etranger sur la plage de Galilée; et cette voix qui dompta les flots agités ne sera plus entendue en Judée. Mais aujourd’hui, je suivrai avec tant de joie le sentier de ce Galiléen solitaire; et les peines de la route ne sembleront rien quand j’arriverai au bout du chemin.»

123.  Cette première partie de l’Ecriture que j’ai lue, Il me L’a donné quand j’étais un jeune homme, juste un garçon, me tenant là, les épaules bien droites, le torse bombé, une tignasse de cheveux noirs, ondulés. Et maintenant, j’ai les épaules voûtées, je suis chauve, grisonnant, un vieillard de cinquante-trois ans. Mais plus les jours passent, plus Il devient doux. Et je n’ai pas eu honte de vous annoncer l’Evangile complet de Jésus-Christ. Et le désir de mon coeur est de rencontrer l’Eglise pour laquelle Il est mort, habillée de la justice de Son Propre Sang, habillée de Sa Parole et de la justice de Sa Parole, car Sa Parole ne peut jamais faillir. Et c’est pourquoi je sais que, si je reste avec la Parole et si je suis fidèle à la Parole, et si la Parole demeure en moi, et moi en Lui, ce jour-là je serai heureux d’être resté fidèle.

124.  Je ne sais ce que l’avenir réserve, mais vous voyez où nous en sommes, n’est-ce pas? Vous voyez pourquoi tout le monde dit, même certains de mes propres collègues ont dit : «Eh bien, Frère Branham est au bout du rouleau.» Voyez-vous? Oui. «Au bout du rouleau.» Voyez-vous? «Ah! nous n’entendons plus beaucoup de choses qui se passent!» Voyez-vous? Eh bien, nous... Ils ne comprennent simplement pas, c’est tout, ils ne comprennent simplement pas, ils ne voient pas Cela.

125.  Je pense que la plus grande chose que Paul voulait, quand il a dit : «Mon temps est terminé maintenant», le plus grand désir du coeur de Paul était d’être un martyr. Cela était le désir du coeur de tous en ces jours-là. S’ils... Avez-vous jamais lu le Livre des Martyrs de Foxe et aussi Le Concile de Nicée? Le plus grand honneur qui puisse être, c’était que lorsque plusieurs (Polycarpe et les autres) sont entrés dans la fosse aux lions, ils ont crié de joie. Ils y descendaient sachant qu’ils allaient être un martyr. Quand ils étaient brûlés sur le bûcher, ils avaient crié de joie, à cause de l’honneur d’être un martyr. Quand Paul est allé vers ce billot pour se faire couper la tête, il fut amené de cette prison, une vielle petite habitation pleine de fumier, un trou dans le mur où ils le gardaient. Je suis allé sur place, je l’ai vue. Il y a là un petit ruisseau dans lequel ils ont jeté son corps. Et maintenant ils veulent faire de lui un saint ou quelque chose ainsi. Le même groupe des gens! Il descendit vers ce ruisseau, en disant : «Ô mort, où est ton aiguillon? Tombe, où est ta victoire? Mais grâces soient rendues à Dieu qui nous donne la victoire par le Seigneur Jésus-Christ. J’ai combattu le bon combat. J’ai achevé la course. J’ai gardé la Foi. Il m’est réservé une couronne et non seulement pour moi, mais pour tous ceux qui aiment Son avènement.»

●8 La phase présent du message de frère Branham

L’ETAT PRESENT DE MON MINISTERE     JEFFERSONVILLE IN USA    126.     Nous sommes arrivés au 6e verset maintenant... au 18e. Je ne sais pas ce que cela signifie pour moi, mais je cite simplement ce que cela signifie pour les autres. Et je vais toujours être fidèle à la Parole jusqu’à ce qu’Il ait terminé. C’est là qu’est le ministère aujourd’hui. Je ne suis pas au bout du rouleau. J’espère que je suis seulement dans le rouleau du Roi. C’est vrai. Inclinons la tête maintenant pendant que nous prions...?...

L’ETAT PRESENT DE MON MINISTERE     JEFFERSONVILLE IN USA    Sam 08.09.62

129.  Notre Père céleste, je me souviens ici même, à cette même chaire, cet endroit même d’où j’ai parlé ce matin-là, lorsque j’ai consacré l’église ici même à cet endroit-ci. Et cette pierre angulaire se trouve là-bas, contenant toujours une feuille de la Bible où j’ai écrit ces mots. J’ai dit : «Seigneur Jésus, par Ta grâce, je resterai fidèle à la Parole.» Et maintenant, je vois que cela a produit exactement la même chose qu’en d’autres temps. Et me voici de retour dans ce Tabernacle ce soir, après avoir parcouru le monde, et la petite pierre angulaire est toujours là et la feuille de papier est à l’intérieur. Sonde-moi, Seigneur. J’ai–j’ai commis beaucoup d’erreurs. Je–j’ai tort, Seigneur. Souvent, j’ai manqué à mon devoir envers Toi, comme je viens de témoigner il y a un moment d’un manquement. Ô Dieu! je–je... aussi vite que je l’ai fait, je–je–je veux être pardonné. Je T’aime dans mon coeur. Et je–je sais que Tu m’as montré dernièrement l’endroit où nous allons. Et maintenant, j’ignore quand Tu en auras fini avec moi, Seigneur. Je–je suis ici ce soir par Ta grâce, et je–je ne sais pas quand Tu en auras fini, mais je sais que cela doit en venir à ceci. Mais quand ce temps viendra, je–je ne veux pas être un lâche. Je veux me tenir comme les autres se sont tenus. Et, Dieu, si–si–si je dois sceller mon témoignage par ma propre vie, ou quoi que ce soit qui doit être fait, Seigneur, couronne-la en ce moment-là. Ne me couronne pas, moi; couronne le ministère que j’ai prêché, Seigneur, c’est Ta Parole. Et je sais que cette Parole est plus que capable de me ressusciter à la résurrection. Et je n’ai pas honte de la Parole que j’ai prêchée, parce qu’Elle est la puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit.

130.  Je Te remercie pour la petite église qui se tient toujours là aujourd’hui. Lorsque j’ai pris position pour la Parole, les prophètes prophétisaient et disaient : «Dans six mois, cela sera transformé en un garage.» Trente années ont passé, elle est plus fervente aujourd’hui qu’elle ne l’a été depuis des années; «sur ce roc, je bâtirai Mon Eglise.» Nous Te remercions pour notre pasteur. Nous Te remercions pour les diacres, les administrateurs. Nous avons tous un petit rôle à tenir, Seigneur; et nous voulons le tenir loyalement, nous voulons le tenir comme il faut.

132.  Nous croyons que la fin est proche. Nous voyons que comme nous l’avons prêché ici, l’âge de l’Eglise de Laodicée est en court maintenant, nous voyons qu’il ne peut pas arriver autre chose que la Venue du Seigneur. Et Seigneur, ne serait-ce pas une grande couronne pour la Parole de voir venir la Couronne Elle-Même? J’aimerais me tenir ici et dire : «Le voici, c’est l’Agneau.» Comme Jean a dit : «Voici l’Agneau que nous avons attendu, c’est Lui.» Le Seigneur viendra vite vers Son temple, prendra les Siens dans l’Enlèvement.

133.  Prépare-nous, Père. Lave nos coeurs dans Ton Sang. Rends-nous purs et propres, afin que Ta Parole puisse demeurer en nous. Et puissions-nous nous rappeler que nous devons agir selon la Parole, pour qu’Elle puisse nous saisir et avoir de l’effet. Accorde la repentance à chaque pécheur. Bénis tous ceux qui se trouvent ici, les saints, ces quelques vieux combattants précieux, Seigneur, qui ont combattu dans les rangs pendant des années, de qui on se moque, de qui on parle et qu’on ridiculise. Ils continuent toujours parce qu’ils ont la Vie. Ils savent en Qui ils ont cru, et ils sont persuadés qu’Il est capable de garder les choses qu’ils Lui ont confiées. Nous Te remercions pour cela. Nous prions que Tu guérisses les malades qui sont au milieu de nous. Enlève tous nos péchés et nos maladies. Et Père divin, reçois-en la gloire.

134.  J’ai tant d’amis précieux, Seigneur. Je les aime, et je sais que d’autres hommes aussi l’ont fait au cours des âges. Des amis précieux, des amis bienveillants, jeunes et vieux, et nous les aimons de tout notre coeur. Maintenant rends-nous fidèles, Seigneur, simplement si fidèles à la Parole que nous puissions les rencontrer dans un pays meilleur un jour, là où il n’y aura plus ni tristesse ni chagrin. Nous attendons la Venue du Seigneur pour bientôt. Nous croyons qu’Il viendra.

L’ETAT PRESENT DE MON MINISTERE     JEFFERSONVILLE IN USA    Sam 08.09.62

143.  Et demain, c’est le sabbat. Et Seigneur, aide-moi le matin s’il m’échoit de prêcher sur le «Compte à rebours». Ô Dieu, que je sois capable de l’apporter d’une telle façon que les gens puissent le voir, Seigneur. Et maintenant, qu’ils puissent voir l’état de mon ministère, à quel point il se trouve, et ce que nous attendons, et pourquoi tout se passe de cette façon. Qu’ils lisent à partir du verset 5, et alors qu’ils comprennent à quel endroit nous nous tenons.

L’ETAT PRESENT DE MON MINISTERE     JEFFERSONVILLE IN USA    Sam 08.09.62

145.  Est-ce que vous comprenez maintenant? Lisez à partir de... d’abord 2 Timothée 2:4, 2 Timothée 4 à partir du verset 5, et en descendant, avant d’aller au lit ce soir, si vous le pouvez, et vous verrez où nous en sommes. Pourquoi ces hommes l’ont-ils abandonné? Pourquoi a-t-il pris... Et maintenant, comparez simplement ce ministère avec ce que nous vivons aujourd’hui. Comparez l’enseignement de saint Paul. Rappelez-vous, dans la petite vision céleste que j’ai eue, j’ai dit : «Eh bien, est-ce que Paul devra se tenir avec les siens?» Ils ont dit : «Oui.»

146.  J’ai dit : «J’ai prêché la même Parole que lui, je suis resté exactement avec le même Evangile.»

147.  Et des millions ont jeté leurs mains en l’air en disant : «Nous nous reposons sur Cela.»

148.  Que le Seigneur vous bénisse. Est-ce que vous L’aimez? Chantons

Au revoir!

Au revoir!

●9 La prière du prophète pour le couronnement de chacune de vos ministères.

L’ETAT PRESENT DE MON MINISTERE     JEFFERSONVILLE IN USA    Sam 08.09.62

138.  Combien de chrétiens ici présents sont dans la voie chrétienne ce soir et sont heureux d’avoir commencé il y a longtemps? Vous avez pris votre départ et avez continué tout au long du chemin, continuant à vous approcher de la fin. Je prie pour que Dieu couronne votre ministère, quel qu’il soit. Ça peut être une ménagère. Je prie pour que Dieu couronne votre ministère. Ça peut être un prédicateur. Ça peut être un diacre. Ça peut être un membre laïc. Ça peut être un agriculteur. Je ne sais pas ce que vous êtes. Quoi que vous soyez, puisse Dieu couronner votre vie de la gloire de Sa Parole, et dans Sa seconde Venue vous enlever et vous emporter dans un autre Pays où vous vous sentirez comme ce petit poisson dont j’ai parlé, dans cette obscurité là-bas. Voyez-vous, vous ne pourriez pas monter là-haut avec ce genre de corps. Vous ne pourriez pas non plus monter comme ces astronautes, voyez-vous, vous devez être dans une cuve pressurisée. Vous n’avez pas été pressurisé pour cela. Mais lorsque Dieu vous change, alors vous êtes pressurisé, alors vous allez dans l’Enlèvement, quand vous aurez perdu ces vieux sens terrestres, et que vous serez partis dans ce chemin glorieux de la croix, rentrant à la Maison avec Jésus.

L’ETAT PRESENT DE MON MINISTERE     JEFFERSONVILLE IN USA    Sam 08.09.62

140.  Tous ceux qui sont malades et dans le besoin, je prie que Tu subviennes à leurs besoins et que Tu guérisses toutes leurs maladies, Seigneur. Fais de même avec ceux qui sont assis ici maintenant, sous cette onction glorieuse du Saint-Esprit, alors que nous la sentons se déverser avec tant de douceur sur nos âmes.

Prions….