La doctrine de Christ

#50 Etablir une Bonne Eglise des croyants de la doctrine de Christ No5.

Si l’Esprit du Seigneur agit ici, que cela reste l’Esprit du Seigneur, Il continuera à agir. Si vous ne le faites pas, notez bien ce que je vous dis : cela va tomber.

Levi Ruculira

                              Le 2 Juillet 2022

●1 Frère Branham dans deux citations que nous allons lire mentionne que : le pasteur dirigeant des chants, mais plus tard après les sceaux, il nous dit qu'il devrait y avoir un chef de chant pour faire cela, afin que le pasteur puisse se consacrer entièrement à apporter la Parole.

 

Mais quand il a commencé comme pasteur, il a dû diriger des chants et prêcher comme moi et d'autres pasteurs avons dû le faire aussi à un moment ou à un autre.

 

Lisons ces deux citations :

ORDRE DE L’EGLISE     JEFFERSONVILLE IN USA    Lun 06.10.58

50.    Maintenant, lorsque le pasteur vient à l’estrade, que le pasteur conduise alors un ou deux chants au moins et qu’il aille directement à la Parole.

51.    N’accordez pas de temps à ces longues réunions de témoignages où tout le monde se lève et a un mot à dire. Cela ne prospère pas au Branham Tabernacle.

52.    Si les gens–si vous êtes en train d’écouter cette bande, et que pour vous, cela a prospéré dans votre église, eh bien, c’est parfaitement en ordre. Et nous sommes très contents de ce que cela prospère dans votre église.

 

53.    Mais dans la nôtre ici, cela ne prospère pas, cela ne cause que la confusion. J’ai été pasteur ici pendant une vingtaine d’années, et j’ai découvert que cela ne crée que la confusion. Si vous avez un témoignage, donnez-le avant, quand les gens sont dans l’assemblée, pendant que l’Esprit est en train de bénir et ainsi de suite.

 

●2 Remarquez ici que frère Branham mentionne le pasteur dirigeant des chants, mais plus tard après les sceaux, il nous dit qu'il devrait y avoir un chef de chant pour faire cela, afin que le pasteur puisse se consacrer entièrement à apporter la Parole. Mais quand il a commencé comme pasteur, il a dû diriger des chants et prêcher comme moi et d'autres pasteurs avons dû le faire aussi à un moment ou à un autre.

 

Dans son sermon sur L’ORDRE DE L’EGLISE     JEFFERSONVILLE IN USA    Jeu 26.12.63

186.  Que–que frère Capps, ou celui qui dirige les chants... Ayez un conducteur de chants, peu importe de qui il s’agit. Seulement, ne les laissez pas se tenir là et dire... et se conduire comme s’ils étaient des prédicateurs, voyez. Qu’ils se tiennent là et qu’ils dirigent les chants ; c’est leur affaire.

 

187.  L’affaire du pasteur, c’est prêcher, voyez-vous, non pas diriger les chants; il ne doit pas diriger les chants, c’est au conducteur des chants de diriger les chants.

 

Puis, en parlant du pasteur, il dit : Lui, il est le responsable, et il devrait sortir fraîchement sous l’onction du Saint-Esprit, directement du bureau, quelque part, le moment venu. Il n’a même pas besoin de se trouver sur l’estrade pendant que tout cela se déroule. Qu’il reste plutôt dans le bureau, là derrière, voyez-vous, ou ici, derrière, quel que soit l’endroit où il se trouve. L’interphone ici l’avertira, voyez, le moment venu, qu’il peut entrer. Lorsqu’il entendra ce dernier... s’il y a un chant spécial, par exemple, un solo, un duo ou quelque chose comme ça, comme votre troisième chant. Voyez-vous ?

 

188.  Vous aurez donc eu deux chants d’ensemble, la prière, votre offrande (si vous avez l’intention de la prélever)... Et que chaque homme soit à son poste du devoir.

 

●3 Il a dit deux chants de congrégation, ce qui signifie des chants avec plusieurs couplets et peut-être un refrain entre chaque couplet. Ensuite, il a dit que si vous aviez un spécial, un solo ou quelque chose comme ça, ce serait la troisième chanson. Pas un quatrième, cinquième, sixième ou septième, comme nous le voyons dans de nombreuses églises, jusqu'à ce qu'ils laissent 15 minutes au prédicateur pour apporter la parole.  

Que chacun soit donc à son poste de devoir.

 

Si vous dirigez des chansons, vous devez être là.

 

Si vous filmez le service, vous avez le devoir d'être là.

 

Vous avez le devoir d'être là.

 

Si vous êtes trésorier, c'est votre devoir d'être là. Et si vous êtes un huissier, alors il est de votre devoir d'être là, alors faites de votre mieux parce que vous servez Dieu comme vous servez l'église.

 

Dites : « Bon, pendant que nous chantons ce dernier cantique, que les huissiers veuillent bien s’avancer pour l’offrande du soir. » Voyez-vous ? Et alors qu’on finit de chanter ce cantique, les huissiers se tiennent là. Alors, dites : « Très bien, maintenant, nous allons prier et, en faisant la prière, nous voulons nous souvenir de telle personne ici, et de telle autre. » Faites-en la lecture, vous savez, comme cela, comme cela. « Très bien. Que tout le monde se lève. Frère, voulez-vous nous conduire dans la prière ? » Ensuite, c’est terminé.

 

L’un des plus gros défauts que nous trouvons dans les églises du Message aujourd'hui, beaucoup d'églises chantent plus avant que le prédicateur ne prêche.

 

Le service de chant ne devrait pas durer plus de 15 à 20 minutes, ce serait deux chants de la congrégation,   une prière, une offrande et une chanson d'introduction comme Only Believe pour donner au pasteur un signal pour sortir de son étude.

 

Le chant spécial, comme toutes les chansons, devrait être une belle mélodie pour amener les gens dans un esprit d'adoration. 

 

Vous êtes assis dans une église où le service musical est fait de la bonne manière et l'atmosphère est établie pour recevoir la Parole et les gens entendront du ciel.

189.  Alors, pendant qu’ils chantent ce deuxième cantique, ou ce que vous êtes en train de chanter, vous... prélevez votre offrande, si vous avez l’intention de la prélever. Laissez-la... Voici comment je ferais : votre premier chant, puis votre offrande du soir, ensuite continuez avec votre deuxième chant, puis poursuivez. Et que votre dernier chant–que votre dernier chant, voyez-vous, soit le signal d’appel pour le pasteur. Et aussitôt que l’on a chanté ce dernier cantique, que l’orgue commence à jouer le–le prélude et, à ce moment-là, votre pasteur entre. Voyez-vous ? Tout est en ordre. Tout le monde est silencieux. Il n’y a rien à ajouter. Chaque diacre est à son poste. Le pasteur se tient là.

 

●4 La plupart des gens ne comprennent pas qu'un esprit musical est un esprit sexuel qui monte sur les gens, et ils veulent se lever et secouer leur corps avec la musique, et ils se tordent, et hurlent et crient, mais ils oublient que le Saint-Esprit est timide.

 

C’est ce le prophète de Dieu nous dit dans son sermon : L’UNION INVISIBLE DE L’EPOUSE DE CHRIST     SHREVEPORT LA USA    Jeu 25.11.65

107.  Dieu n’a jamais organisé des dénominations. Il S’est toujours opposé à cela, la Parole de même. Mais, eux s’y cramponnent. Alors, vous voyez ce qu’ils engendrent? Cela montre qui est leur papa et qui est leur maman–exactement, exactement. Aussi illégitimes que Caïn. C’est le genre d’enfant qu’il mit au monde par Ève. Ils s’éloignèrent de la Parole, et, alors, vous voyez ce qu’elle apporta? C’est exactement ce que l’église a apporté, la même chose. Je peux vous le prouver par la Parole. C’est de là que la culture et la civilisation sont venues, par Caïn. C’est exact. En effet, ils prétendent... Et ils–ils prétendent être fils de Dieu, mais ils sont de la descendance dénominationnelle, ce sont des élèves d’écoles dénominationnelles et tout le reste. Exactement. Rusés, intelligents; oh! la la! c’est ainsi qu’était le serpent, leur père! C’est vrai. Des prédicateurs aussi rusés et scientifiques que le fut Caïn. Voyez-vous? C’est exactement la même chose. Vous dites : «Frère Branham, est-ce vrai?» Prenez Genèse 4:16-22 et vous le trouverez. Revenez une minute en arrière à Genèse 4:16 et vous verrez comment cela est arrivé.

«Puis, Caïn s’éloigna de la face de l’Eternel, et habita dans la terre de Nod, à l’orient d’Eden.

Caïn connut sa femme; elle conçut, et enfanta Hénoc. Il bâtit ensuite une ville, et il donna à cette ville le nom de son fils Hénoc.»

108.  Et, ainsi de suite, jusqu’à Tubal; ils furent des inventeurs d’instruments de musique etc. La civilisation vint par Caïn! C’est vrai–des bâtisseurs de villes, fabricants d’instruments. L’homme scientifique vint par Caïn, la semence du serpent.

 

●5 Continuant sur la lignée de Caïn, nous lisons que dans sa lignée il y avait aussi des jumeaux, Jabal et Jubal. 

Genèse 4 :20

Ada enfanta Jabal: il fut le père de ceux qui habitent sous des tentes et près des troupeaux.

21 Le nom de son frère était Jubal: il fut le père de tous ceux qui jouent de la harpe et du chalumeau.

22 Tsilla, de son côté, enfanta Tubal Caïn, qui forgeait tous les instruments d'airain et de fer. La soeur de Tubal Caïn était Naama.

 

●6 L’auteur des instruments de musique, c'était la lignée de Caïn. 

 

Je ne dis pas que Dieu n'est pas dans la musique, mais ce doit être le bon type de musique, parce que la musique est jumelle.

 

 Et chaque réveil produit des jumeaux.

 

Et la musique produit des jumeaux, la bonne musique sacrée divine et ensuite toutes les autres musiques. Mais vous devez être assez sage pour connaître la différence.

 

Il suffit de regarder vos petits enfants et de les regarder secouer la tête lorsque vous allez là où ce genre de musique joue. Pauvres petits enfants, ils ne peuvent s'empêcher de se branler et de se tordre. La musique est compulsive et ils vont juste avec le courant. Ils n'ont pas encore le Saint-Esprit et pas assez d'enseignement dans leur cœur pour distinguer la musique divine des impies. Et c'est votre travail de vous assuré qu'ils le font. Car leur destination éternelle repose entre vos mains.

 

Lisons aussi cette citation du prophète : LE DIEU DE CET ÂGE MAUVAIS     JEFFERSONVILLE IN USA    Dim 01.08.65M

95.    Observez la Semence de Dieu continuer au cours de chaque âge, et observez là où elle aboutit aujourd’hui. Les chrétiens, les vrais chrétiens ne s’occupent pas de la recherche scientifique et de ces autres affaires. Non, nous allons aborder cela dans un instant. Mais les enfants de Caïn ont agi selon la nature de leur père, le diable, il était plein de connaissance du monde, de beauté, de la science et autres. Les enfants de Caïn, c’étaient des scientifiques; ils étaient instruits. Ils jouaient les instruments de musique (un Elvis Presley moderne et certaines de ces histoires comme ce que le comité de l’école, laisse faire ici sur le chemin chaque samedi soir), des constructeurs des villes, embellissant les femmes par convoitise personnelle, comme le diable qui amène les femmes à se maquiller et à se couper les cheveux, et les laisse porter des shorts et des choses de ce genre. Ils... C’est pour satisfaire leurs passions impures. Cela est vraiment très strict, mais je ne sais pas le dire autrement.

 

●7 Tant de gens sont confus à ce sujet. Ils pensent que parce qu'il y a du mouvement et de l'excitation dans l'église, cela doit être le Saint-Esprit.

La plupart des gens ne connaissent pas la différence entre le Saint-Esprit et l'esprit impie.

 

« La dynamo humaine », « ce n'est pas le Saint-Esprit ». « Mais les émotions humaines et la dynamo humaine peuvent produire tout ce que le Saint-Esprit produira, mais cela ne le rend pas Dieu ou même pieux. 

 

Frère Branham a dit que la musique à l'église devrait commencer à jouer 20 à 30 minutes avant le début du service de chant. C'est à ce moment-là que les gens sont censés entrer et s'asseoir tranquillement ou s'agenouiller et prier et sonder leurs cœurs.

 

La musique devrait jouer une musique très douce, douce et douce comme « Descendre à la croix où mon sauveur est mort », ou « Douce heure de prière ». Des chansons comme celle-là qui contribuent à créer une atmosphère de véritable introspection.

 

Cela amènera les gens dans un esprit d'adoration et d'introspection. Ensuite, lorsque le chef de chant s'avance pour diriger l'église dans quelques chants d'adoration de la congrégation, ces chants doivent également être des chants pour amener les gens dans la bonne atmosphère d'attente pour entendre la parole.

 

C’est ce le prophète de Dieu nous dit dans son sermon : DIEU SE CACHE, PUIS SE REVELE DANS LA SIMPLICITE     JEFFERSONVILLE IN USA    Dim 17.03.63M

30.    Et puis, la musique... Soeur Gertie, je ne sais pas si ce matin elle est ici ou pas, Soeur Gibbs. Le vieux piano, je pense qu’il était là dans le coin, si je me souviens bien. Et elle jouait doucement A la croix où mourut mon Sauveur, une musique très douce et mélodieuse, et–et alors, jusqu’au moment de la réunion. Alors le conducteur de chants se levait pour diriger quelques cantiques d’ensemble. Ensuite, s’il y avait un solo remarquable, c’était chanté. Mais ce n’était jamais un tas d’agitations. Après, la musique jouait sans arrêt. Et alors, en entendant cela, je savais que c’était le moment pour moi de venir.

31.    Quand un prédicateur arrive devant une assemblée de gens qui sont en prière et sous l’onction de l’Esprit, le Ciel ne manquera pas de vous parler. Voilà tout. Rien n’empêchera cela. Mais si vous entrez au milieu de la confusion, alors vous–vous êtes–vous êtes tellement désorienté, et l’Esprit est attristé ; et…Nous ne voulons pas de ça, non. Nous voulons venir ici pour adorer. Nous avons de belles maisons, dont je vais parler dans un instant, et tout chez nous, où nous rendons visite à nos amis, et où nous les emmenons. Celle-ci est la maison du Seigneur.

 

●8 Remarquez comment il nous a expliqué cela. Le piano commence à jouer une musique douce et douce et les gens entrent dans l'atmosphère de prière, à la recherche d'une expérience sincère avec Dieu. 

 

Dans son sermon 

 L’ORDRE DE L’EGLISE     JEFFERSONVILLE IN USA    Jeu 26.12.63

157.  ce n’est pas une maison pour la conversation, c’est une maison d’adoration. Comprenez-vous ?

Je pense que c’était cela : Veuillez expliquer... (Oui. Voyons voir. Oui.) Veuillez expliquer comment... les diacres devraient... dans le sanctuaire ? Oui, voilà. C’est juste. C’est cela.

Bon, maintenant, voici la dernière :

235. Frère Branham, quand nous avons eu des occasions concernant le début de service... je suis–je suis... les plain… on a eu des plaintes. (C’est écrit vraiment en petits caractères, et...) ... a eu des plaintes (N’est-ce pas ?) [Frère Billy Paul dit : « Oui », et continue d’aider frère Branham à lire la petite Ecriture.–N.D.E.]... a eu des plaintes sur le début du service. Nous avons... (Voyons voir.) Nous–nous–nous avons des chants, des témoignages, des prières, des requêtes de prière, et des chants spéciaux, et peu… peut-être entrons... entrons dans le message à 11 h... ou plus tard, mais nous n’avons pas beaucoup de temps pour la Parole. Certaines personnes s’impatientent et doivent partir avant que ce soit–ce soit... avant–avant que ce soit fini. C’est... S’il vous plaît, expliquez combien de chants il doit y avoir, et à quelle heure il faut commencer le message. Et quelque... quelquefois, nous avons des requêtes de prière–prière, et cela se termine en réunion de témoignages, des choses qui–qui ne sont pas… ne semblent pas être à propos.

158.  Maintenant, j’espère que j’ai bien saisi cela. Billy essayait de m’aider, ici. Pour ceux qui écouteront la bande, il vous faut... quelqu’un parmi nous peut... dans une réunion, dans le service, en écoutant cela, se demanderait ce que c’était. Eh bien, c’était Billy qui essayait de m’aider à lire, parce que c’est écrit en très, très petits caractères, et je n’arrivais pas à les déchiffrer. Je vois à peu près ce dont il s’agit; c’est : « Combien de chants devrions-nous chanter avant de commencer le service, et à quelle heure le service devrait-il commencer ? »

159.  Maintenant, la première chose que je veux faire ici, c’est une confession. Et quand j’ai tort, je veux admettre que j’ai tort. Voyez-vous ? Et je–et je–je vais faire ici la confession que c’est moi qui ai en quelque sorte donné le ton, parce que c’est moi qui ai tenu ces longs services et tout, et c’est ce qui a entraîné l’église dans cette habitude. Voyez ? Mais cela ne devrait pas être ainsi. Et maintenant, souvenez-vous, j’ai... je suis... je vous disais tous que, dimanche soir, le Seigneur voulant, dimanche soir, que... J’essaie de limiter dorénavant mes services –– même s’il me faut pour cela rester une semaine de plus –– à environ trente ou quarante minutes tout au plus, pour mes services.

160.  C’est que j’ai découvert ceci : un service qui est... qui est bien préparé, et dont le message est apporté avec puissance... si vous allez trop loin, vous épuisez les gens, et ils ne saisissent pas cela. La raison pour laquelle j’ai donné... Et ça, je l’ai toujours su. Voyez-vous ? Les orateurs qui ont le plus de succès sont ceux qui ont exactement... Jésus était un homme qui parlait peu; observez Ses sermons. Observez le sermon de Pierre, le jour de la Pentecôte : cela lui a probablement pris quinze minutes, et, avec puissance, il apporta le... là quelque chose qui–qui–qui a envoyé trois mille âmes dans le Royaume de Dieu, voyez-vous. Tout droit au but ! Voyez-vous.

 

161.  Et c’est moi–moi le coupable. En effet, la raison pour laquelle j’ai fait cela, ce n’est pas parce que je ne savais pas ce qu’il en était, mais je fais des bandes, voyez-vous, et ces bandes seront passées dans des maisons pendant des heures, et des heures, et des heures. Mais, comme vous le verrez dimanche prochain, la raison pour laquelle je l’ai fait (ce dimanche qui vient), la raison pour laquelle j’ai fait ces choses... peut-être que je pourrais le dire tout de suite sur la bande : La raison pour laquelle j’ai fait cela, c’est à cause de l’énorme poids que j’ai sur moi d’apporter le Message de cette heure. Maintenant, le Message a été apporté. Donc, après le premier de l’an, je ne prendrai que trente minutes ou quelque chose comme ça, dans mes réunions, dans les… partout où je vais, et je vais même essayer de régler ma montre à trente minutes, ou de ne pas dépasser quarante, au maximum; apporter ce Message avec puissance et faire l’appel à l’autel si je… ou ce que j’ai l’intention de faire, ou appeler la ligne de prière; et ne pas prendre autant de temps, parce qu’il est vrai que cela épuise les gens. Je sais cela.

 

162.  Mais, écoutez ceci : Je pense qu’au cours de l’année, nous n’avons même pas eu une douzaine de personnes qui se sont levées et sont sorties, alors que parfois je les garde ici pendant deux ou trois heures. Voyez-vous ? C’est vrai. C’est que nous faisions ces bandes qui vont partout dans le monde, voyez-vous. Et les gens, là-bas, resteront assis pendant des heures, à écouter cela, des prédicateurs, et autres, en Allemagne, en Suisse, en Afrique, en Asie et partout, voyez-vous, à écouter cela.

 

163.  Mais, voyez-vous, pour ce qui est du sanctuaire, de l’église... Et c’est en ordre. Si vous êtes ici pour faire une bande, et que vous avez une bande de deux heures, alors mettez-y un message de deux heures. Mais, si vous ne faites pas une bande dans un but comme celui-là, alors écourtez le message, voyez-vous, écourtez le message. Je vais vous dire pourquoi : Certains sont vite rassasiés, et d’autres peuvent emmagasiner davantage, voyez-vous, c’est comme ça, et vous devez tenir le juste milieu.

164.  Or, bien des fois, nous gâchons nos services par une réunion faite de témoignages qui s’éternisent, et je sais que j’en suis moi-même coupable. Et quand on allait... quand on tenait des réunions dans la rue, et qu’on demandait à un vieux frère de se tenir là; il se tenait là, et quand on lui demandait de faire la prière, il se mettait à prier pour le maire de la ville, et pour le gouverneur de l’État, et pour le président de l’Union, et–et pour tout le monde comme cela, et pour tous les pasteurs de parage, vous savez, en les énumérant un par un, et pour soeur Jones qui est à l’hôpital, et des choses comme cela. Et les gens qui se tenaient là, qui passaient au milieu de cette réunion dans la rue, continuaient–continuaient simplement à marcher. Voyez-vous ? Il les épuisait. Eh bien, juste un…

165.  Voyez-vous, l’essentiel, c’est... Votre prière doit se faire dans le secret, votre longue prière principale. Priez toute... Entrez dans le secret de votre chambre, et fermez la porte. C’est là que vous devez prier toute la journée, toute la nuit, ou pendant deux heures. Priez là. Mais ici, tandis que vous avez l’attention des gens, que votre prière soit courte, rapide, allez droit au but. Que tout votre service... et que la majeure partie du temps de votre service soit consacrée à cette Parole. C’est l’essentiel. Apportez cette Parole avec autant de puissance que possible, voyez ; apportez la Parole aux gens.

166.  Maintenant, voici ma suggestion. Eh bien, maintenant, rappelez-vous : j’ai confessé être coupable d’avoir donné le ton, mais je vous ai aussi dit pourquoi j’ai agi ainsi; j’enregistre des bandes de deux heures pour les envoyer outre-mer et partout sur un message, voyez-vous. Mais l’église ne devrait pas prendre cela pour modèle, le message donné ici au tabernacle, sur ces bandes de deux heures, destinées à être envoyées à différents endroits, voyez-vous, et à être distribuées comme cela.

 

●9  1) Que l’église ouvre ses portes à une heure précise.

2) Que l’assemblée entre, et qu’on joue les cantiques.

 

3) Et que tout le monde entre pour adorer.

4) Que l’église soit tenu propre.

 

●10 Si l’Esprit du Seigneur agit ici, que cela reste l’Esprit du Seigneur, Il continuera à agir. Si vous ne le faites pas, notez bien ce que je vous dis : cela va tomber ; assurément gardons donc cette chose en ligne, avec ces ordres.

 

C’est ce le prophète de Dieu nous dit dans son sermon : L’ORDRE DE L’EGLISE     JEFFERSONVILLE IN USA    Jeu 26.12.63

 

167.  Maintenant, voici l’ordre que vous... Laissez-moi juste vous donner un exemple. Est-ce que vous me le permettez ? Une suggestion. Je dirais que l’église ouvre ses portes à une heure précise. Que l’assemblée entre, qu’on joue les cantiques. Et que tout le monde entre pour adorer, non pas pour bavarder. Et ne les laissez pas bavarder après; dites-leur de quitter et de sortir, de ne pas bavarder. S’ils veulent bavarder, il y a tout l’espace dehors. Mais ici, c’est le sanctuaire, qu’il soit tenu propre. Maintenant, si l’Esprit du Seigneur agit ici, que cela reste l’Esprit du Seigneur. Voyez-vous ? Et–et Il continuera à agir. Si vous ne le faites pas, notez bien ce que je vous dis : cela va tomber ; assurément. Respectons cela. C’est notre devoir. C’est pour cela que je suis ici ce soir. Gardons donc cette chose en ligne, avec ces–avec ces ordres.

 

●11 Ce qu’ils établissent et font aujourd’hui, c’est une honte, et ils se disent religieux. Ils agissent comme le monde ;

 

Tout le monde a une télévision et une radio et ils écoutent de tout.

 

Laissez-moi aller chez un homme et laissez-moi entendre le genre de musique qu’il écoute. Laissez-moi regarder tout autour et voir quel genre de littérature il lit; je vous dirai quel genre d’esprit il a par ce dont il le nourrit.

 

Laissez-moi observer la manière dont il agit dans sa marche quotidienne.

 

C’est une honte.

 

L’église est déchue de la grâce! Oh, comme c’est pitoyable! Repentez-vous et revenez.

 

Je dis cela au Nom du Seigneur : repentez-vous et revenez.

 

C’est devenu pratiquement une disgrâce pour le christianisme.

 

C’est ce le prophète de Dieu nous dit dans son sermon : LES EVENEMENTS MODERNES RENDUS CLAIRS PAR LA PROPHETIE     SAN BERNARDINO  CA USA    Lun 06.12.65

161.  Et c’est ce qu’a fait l’église aujourd’hui. Vous vous êtes éloignés de cette expérience à l’ancienne mode que vous aviez il y a des années quand vous vous teniez au coin des rues, et prêchiez l’Evangile. Vous étiez sortis de ces organisations, et vous vous êtes proclamé un peuple libre… non, parce que vous vous êtes une fois de plus enfermés là-dedans, comme un cochon dans son bourbier ou un chien à ses vomissures. Si la première fois, cela l’a fait vomir, cela le fera vomir de nouveau! C’est vrai. Dieu vous a vomis de Sa bouche. Il a dit: vous êtes tièdes–ni froids, ni bouillants. Vous tenez quelques réunions, puis vous jouez un peu de musique et vous chantez un peu… alors que c’est absolument… c’est devenu pratiquement une disgrâce pour le christianisme.

162.  Mon fils m’a appelé l’autre jour pour suivre une émission à la télévision. C’était censé être une réunion où les gens venaient pour entendre les cantiques. Cette bande de petits «Rickies» se tenaient là, se trémoussaient comme cette bande de rock and roll, en chantant ces hymnes. C’est déshonorant à l’endroit de Jésus-Christ! Il n’y a plus de sérieux dans l’église, pas du tout. On dirait que tout est devenu du rock and roll ou quelque chose comme ça, et un défilé de mode, plutôt que l’Eglise du Dieu vivant où Jésus-Christ peut se manifester avec puissance. Ça ne devrait pas être le cas. Il y a quelque chose qui cloche quelque part. Vous vous égarez. Et la Bible dit qu’il en serait ainsi. Voyez. Regardez où vous en êtes. Faites attention! Réveillez-vous avant qu’il ne soit trop tard!

 

●12 Ainsi, le mot clé ici qu'il nous dit est : de sérieux dans l’église. Et ce mot  signifie, gravement ou sombrement ; provoquant des pensées sérieuses ou une humeur sincère.

 

Et dans : LES SEPT ÂGES DE L’EGLISE     JEFFERSONVILLE IN USA    Mer 12.05.54

173.  Mais attendez donc juste une minute. Qu’avons-nous obtenu ? On n’a rien obtenu de plus qu’eux. C’est tout à fait vrai. Tant que nous nous disputons, nous nous querellons et que nous nous faisons des histoires les uns aux autres, nous marchons encore comme des hommes. Tant que l’homme ne pourra pas s’agenouiller à l’autel et se mettre en ordre avec Dieu, au point de passer outre les petites choses et aller de l’avant comme un chrétien devrait le faire… La poêle ne peut pas se moquer du chaudron noir. C’est vrai. Et ne vous en prenez pas à eux. Nettoyons d’abord chez nous.

 

174.  Excusez-nous, vous les étrangers, je donne à cette église une petite fessée de l’Evangile maintenant. Remarquez, c’est vrai. C’est exactement ce dont vous avez besoin.

175.  «Oh! direz-vous, nous avons la chose. » Et vous allez là et vous jouez au piano aussi vite que possible, avec un tas de tambours, vous courez çà et là dans la salle, puis vous sortez et vous vous disputez avec votre voisin. Avez-vous eu quelque chose ? Oh! non. Certainement pas. Tout ce que nous avons, c’est la tiédeur. Tant que la musique joue, nous courons. Dès que la musique cesse, nous nous arrêtons. Frère, ne taxez pas quelqu’un de n’importe quel nom ; occupons-nous d’abord de chez nous. Amen.

176.  Je vous assure, nous avons besoin d’un réveil à l’ancienne mode, du genre que nous avions à la campagne, quand les gens se couchaient sur leur face toute la nuit, pas pour faire des histoires, mais avec un véritable regret pieux ; pas pour revenir à l’autel y rester, mais pour sortir et arranger la chose avec les voisins avec lesquels on a eu quelque différend et se mettre en ordre. Vous savez que c’est vrai. Ça écorche, mais, frère, ça vous aidera. C’est vrai. Il vous faut savoir cela, mon ami. Oui, oui.

 

Et dans : TOUTES CHOSES     SHREVEPORT LA USA    Sam 24.11.62S

30.    Ceci pourrait être approprié pour le moment. Il y a une chose qui fait que nous ne pouvons même pas rester éveillés, ou à peine, pendant un sermon. Ce n’est pas le cas ici ; mais à plusieurs endroits, quelqu’un tire toujours sur ma queue de pie [sorte de costume–N.D.T.], disant : « Hé, hé, hé. Nous devons faire ça et ça. » Qu’y a-t-il de plus important que proclamer la Parole de Dieu ? C’est ma conception des choses. Les réunions en plein air qui... Le prédicateur à l’ancienne mode se tenait là, et prêchait jusqu’à ce que le sa–sang et la sueur, pour ainsi dire, coulaient jusque dans ses chaussures. Quand on tient une réunion en plein air aujourd’hui, c’est un tas de chants, et un tas d’autres choses. Et, frère, quelqu’un essaie de conduire la prière, et prie pour le président et pour tous les autres, il y consacre à peu près une heure, et déjà les gens s’en sont allés. La Parole est la chose principale, la Parole. Mais nous avons perdu l’intérêt. Des fois... J’apprécie les témoignages. J’apprécie la musique et toutes ces choses. Mais ce n’est pas là la chose. Il faut la prédication de la croix. Il faut une circoncision de l’Esprit pour apporter la Vie. C’est là que nous avons perdu notre sincérité. Ça fait longtemps que nous avons vu une grande sincérité. Quand un homme sait que c’est mauvais que ces choses s’introduisent dans son église, et puis il n’en parle pas aux gens ! Où est cette sincérité profonde? Un ministre me parlait, disant : « Vous allez perdre votre ministère. » J’ai dit : « C’est Dieu qui m’a donné ce ministère. Et si prêcher la Parole de Dieu fait que je le perde, alors j’ai manqué le coche quelque part. Dieu honore Sa Parole. Il attend cela. »

 

●13 Quel est le but des chansons que vous chantez ? 

 

Si ce n'est pas pour créer une attente d'entendre la Parole, alors c'est faux. La plupart des églises chantent pour le divertissement. 

 

Les gens ne viennent pas pour entendre la Parole, ils viennent pour se divertir.

 

Et dans : SANS ARGENT, SANS RIEN PAYER     JEFFERSONVILLE IN USA    Dim 02.08.59

29.    Il y a tant de divertissements de nos jours. Il y a tant de choses qui séduisent les gens et qui font qu’ils soient portés à ce que nous appelons les plaisirs, et cela est valable pour les gens de tous bords et de tous les âges.

 

30.    Il y a les choses qui attirent les jeunes gens : les danses modernes, les parties de rock and roll, la musique qu’ils suivent et qui y est liée. Et tout cela est une séduction, comme divertissement.

 

31.    Quelque bon que soit le foyer où un enfant a été élevé, et combien celui-ci a été enseigné à se comporter correctement, si cet enfant n’a pas accepté l’expérience de la nouvelle naissance, la musique du rock and roll captivera son attention aussitôt qu’il l’entendra. En effet, conformément à la nature, il est né avec un esprit charnel. Et la puissance du diable est si grande aujourd’hui, qu’elle s’empare de l’esprit de cet enfant.

 

 

Et dans : LA TEMPETE QUI APPROCHE     PHOENIX AZ USA    Lun 29.02.60

92.    Le monde aujourd’hui, l’Amérique, ne veut pas de l’Evangile. Ils veulent se divertir. Il faut qu’ils aient quelque chose qui les divertisse : beaucoup de musique fantaisiste, ou quelque chose de ce genre, ou une espèce de réception, une espèce de saucisse de Francfort grillée, ce qui est bien en dehors de l’église. Mais l’église est un endroit où le jugement doit être prêché dans la puissance de la résurrection du Seigneur Jésus ainsi que l’avertissement; le jugement commence par la maison de Dieu, non pas les fêtes, mais le jugement.

 

Et dans : LE SCEAU DE L’ANTICHRIST      LOS ANGELES  CA USA    Ven 11.03.55

67.    Bon, ils restent à la maison pour cela, et ce que les gens font aujourd’hui, c’est une honte, et ils se disent religieux. Ils agissent comme le monde parce que c’est l’esprit de l’Amérique. L’Amérique aime le divertissement. Oh, tout, tout le monde a une télévision et une radio et ils écoutent de tout. Laissez-moi aller chez un homme et laissez-moi entendre le genre de musique qu’il écoute. Laissez-moi regarder tout autour et voir quel genre de littérature il lit; je vous dirai quel genre d’esprit il a par ce dont il le nourrit. C’est vrai. Laissez-moi observer la manière dont il agit dans sa marche quotidienne. C’est vrai. C’est une honte. Oh! la la! Comme l’église est déchue de la grâce! Oh, comme c’est pitoyable! Repentez-vous et revenez. C’est vrai. Je dis cela au Nom du Seigneur : repentez-vous et revenez.

Livre de référence :

L'Eden de Satan n°45 Questions et réponses des ministres espagnols d'Amérique du Sud samedi 8 mai 2022 Brian Kocourek, pasteur www.messagedoctrine.net

 

Prions…